Mort du peintre James Bishop

Le peintre James Bishop qui s’est fait connaitre très tôt en France où il a exercé la plus grande partie de sa carrière est décédé ce mardi 16 février. Il était âgé de 93 ans.

Un artiste qui a pleinement fait son temps

James Bishop est décédé à l’hôpital de Dreux, à proximité de Blevy.
Il a vu le jour en octobre 1927 à Neosho et est arrivé en Europe alors qu’il avait 30 ans. C’était une période où beaucoup d’émigrés s’apprêtaient à rentrer au pays vu le contexte. L’homme a eu à étudier dans deux universités de sa région avant d’intégrer le Black Mountain College puis la Columbia University.
Ayant séjourné respectivement en Paris puis en Grèce, James s’est installé à Paris en 1958. Selon lui, c’était l’occasion de s’imprégner de la culture classique. C’est dans cette ville qu’il a exercé une grande partie de son métier d’artiste.

Un américain purement parisien

Après sa participation à l’exposition de la galerie du haut-pavé en 1961, James Bishop a rejoint un groupe d’artistes. Il s’agissait d’une équipe composée de Joan Mitchell, de Simon Hantai et de Shirley Jaffe qui était réunie autour de la galerie Jean-Fournier. James fait également une exposition en 1964 à la galerie de Lawrence.
C’est là d’ailleurs qu’il fait la connaissance de deux auteurs français du nom de Marcellin Pleynet et Phillipe Sollers. Marcellin consacra de nombreuses œuvres importantes à son sujet et l’aide à intégrer son exposition organisée à l’ARC en 1979. Ce fut le début d’une longue amitié entre les deux.

Sa participation à l’exposition au musée nantais

James avait récemment apporté sa touche artistique à une exposition au musée de Nantes. D’ailleurs, celle-ci devait être inaugurée depuis quelques temps mais fût repoussée pour des raisons sanitaires. Une inauguration à laquelle le grand peintre ne pourra malheureusement pas assister. Pour précision, l’exposition avait pour objectif de mettre en avant la participation des américains dans l’art parisien de la période d’après-guerre.